Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 12 juin 2010

2003, Marseille, Stade Vel'

Lendemain de concert...
C'est dimanche,

Le lendemain, beau dimanche, un petit tour sur le vieux port pour y acheter quelques journaux, avant de rentrer tout en se disant que peut-être, au regard de la forme qu’ils tenaient à Marseille, ce n’est sûrement pas la dernière fois qu’on ira les voir !

Pour sûr qu’il suffit de parcourir la presse de ce dimanche pour se conforter dans cette idée. *** Les papys du rock, Mick Jagger, Keith Richard et Ron Wood : trois figures emblématiques d’un groupe de légende….. « Les Stones ont explosé le Vélodrome »…… Dans un déluge de lumières, les Stones ont pénétré la foule pour s’installer sur un ring planté au milieu de la pelouse et y livrer trois titres cueillis aux racines du blues, parmi lesquels l’indémodable Like a rolling stone. Nouveau souffle, la dernière partie pouvait s’inscrire en lettres de feu sur l’écran géant, prenant l’image d’une langue incandescente, brûlant sur les notes psychédéliques de Sympathy for the Devil. Puis s’offrant les traits de femme fatale pour Gimme shelter et Honky tonk woman. Explosant définitivement le Vélodrome sur (I can’t get no) Satisfaction et, en rappel Jumping jack flash, les Stones ont montré, si besoin était, que l’histoire du rock est d’abord la leur.*** FRANCOIS TONNEAU, LA PROVENCE, 6 JUILLET 2003.

medium_2003_vel_.gif




« Satisfaction, le stade Vel’ était tout Stones » poursuivent les « fans » de la Provence…. *** 21 H 15, l’inévitable ola partait de la pelouse, d’abord timide, générale ensuite. A 21 H 25, la foule frappait dans ses mains, incitative et impatiente. A 21 H 30, les Stéréophonics se mêlaient discrètement au public, coté Jean Bouin, applaudis par ceux qui les avaient reconnus. A 21 H 35, c’était bon ! Les lumières pouvaient s’éteindre. Et le show commencer. Grandiose…….. Un look d’enfer, un punch de 20 ans, Mick Jagger reste égal à lui-même : à 60 ans, ça roule toujours pour lui……… Avec son éternel bandana qui le fait ressembler à un sorcier indien, Keith Richard et sa bonne vieille basse( ?) ont enflammé, hier soir, le stade Vel’ et le public marseillais….. Si le public marseillais est avant tout OM, il est aussi très rock. Et une fois de plus, il a su montrer hier soir son grand fair play et sa passion de suporter. Ola avant l’arrivée du groupe et applaudissements. Car comme on vit un match de foot, on vibre pour les accords déchaînés de Keith Richard ou de Ron Wood. Même si cette tournée a des allures hautement commerciales, il faut tout de même une forte dose de punch et de conviction pour dynamiser plus de 50 000 spectateurs. Concert irréprochable, minutieusement orchestré, on ne peut que rendre hommage à ces quatre mythes vivants du rock. Imperturbable, avec ses cheveux blancs, Charlie Watts, derrière sa batterie peut encore donner des leçons aux jeunes musiciens. A 60 balais, les Rolling Stones nous ont encore fait rêver. Les Marseillais étaient debout, reprenant les meilleurs refrains. Une chose est sûre, hier soir, moi, j’étais complètement Stones. *** PATRICK MERLE……GENEVIEVE VAN LEDE, LAPROVENCE, 6 JUILLET 2003.

medium_2003_vel_stones.gif



A la Marseillaise, ils ne s’en sont pas encore remis !!! « Rolling Stones , ben mes aïeux ! » *** Tudieu, quel concert ! Quelle énergie! Et quelle entame d’abord! Correctement échauffés par la pop épique des Stéréophonics (ne cherchez plus qui seront les U2 de la prochaine décennie) et la quinzaine de olas fiévreuses, qui firent monter la pression dans le stade, les 55 000 personnes (en gros : de 7 à 77 ans, pour une moyenne dépassant allègrement les 35) se retrouvèrent soudain sans voix, quand retentirent les premières mesures de Brown sugar. Il faut dire qu’il y avait de quoi : un sir Mick, plus expansif que jamais, levant là un genou, pliant ici les coudes, faisant voler sa veste verte en tous sens, et la jetant enfin pour apparaître, les bras nus, et la lippe toujours bien pendue………. Et le tout va continuer sur cette lancée, pendant plus de deux heures. Deux heures d’incessantes cavalcades, le long des cinquante quatre mètres de la scène. Jusqu’à l’interlude intimiste de la scène B, plantée sur le rond central…….. Les Stones à Marseille ? Portant le poids des ans, pour mieux se jouer de leur âge, un bain de jouvence vous enlevant quarante ans, d’un coup ; une cure de tonus, pour quadras ou trentenaires dépressifs ; un rappel enfin, à toute la concurrence : les Space Cowboys sont toujours là, et gare à qui voudrait les enterrer trop vite. *** LA MARSEILLAISE, 6 JUILLET 2003.

Il faut reconnaître qu’en ce début d’année, dans Rock et Folk (N° de janvier), Philippe Manœuvre ne nous avait pas menti en nous rapportant que ce serait plus grandiose que jamais, lui qui une fois encore avait eu la chance de les rencontrer aux Etats-Unis en cours de tournée. J’ai retenu 5 phrases choc qui résument en quelques mots la dimension pharaonique des Rolling Stones de 2003, depuis leurs 40 ans qui nous contemplent….. *** « Elvis n’avait pas prévu ça ! »…… Ronnie le joker « La longévité des Rolling Sones reste un mystère total »……. Keith le flibustier « Si Eddie Cochran nous voyait ! »…… Charlie le philosophe « Je n’écoute jamais nos disques »…… Mick le chef « Faut rocker la salle , mec ». *** D’Après PHILIPPE MANŒUVRE, ROCK ET FOLK, JANVIER 2003.

medium_2003_r_f.gif

08:07 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : livre, loisirsculture

Commentaires

haaa, quelle chance inouie de voir ces géants du Rock! Chance que je doute avoir un jour...!

Écrit par : hélène | vendredi, 12 décembre 2008

J'ai trouvé cet article génial , j'écoute les Stones depuis 40 ans , j'ai commencé en 1969 à l'age de 10 ans , j'ai grandi avec eux , à 11 ans je m'éclatais déja avec le solo de Sympathy sur le live Get Yer YY out , j'ai revu hier le dvd de Shine a Light , j'ai eu la chance de voir les Stones 3 fois en 76 a Nice , en 2003 a Marseille et 2006 à Nice mais a côté de certains, voir le dvd bonus de Shine a light je sais que c'est rien , mais peu importe le nombre ,comme dit Keith quand on a cette musique dans le sang on l'a vraiment dans le sang , je voulais savoir s'il éxiste un fan club à Marseille ou du moins un endroit ou les amateurs des Stones peuvent se retrouver
Je sais It's Only Rock ' n' Roll but I like it !!!
Salut a tous

Écrit par : Gilles MANES | dimanche, 07 juin 2009

Salut
je decouvre votre blog et j'en profite pour vous remercier de votre travail.
j'étais à Marseille cet été là. gros pied. j'étais à Lyon pour la dernière tournée, plus petit pied. Nous étions en famille et mes enfants ont adoré.
J'ai fait également un bouquin sur ce groupe fabuleux. J'ai recueilli les paroles originales sur internet ainsi que leurs traductions. Ce fut un gros travail de mise en page. Je l'ai fait imprimer en quinze exemplaires, uniquement pour les fans.
j'ai 54 ans et j'écoute les Stones depuis 1970. Ils ont succédé à Jerry Lee Lewis dans ma discotheque. Enfin, ils sont exequo.
merci encore pour votre blog.
amicalement
Philippe Meurger

Écrit par : Philippe Meurger | lundi, 17 janvier 2011

Hey !
Merci pour ces sympathiques lignes de souvenirs.
Il faut attendre un peu avant de revoir nos potes revenir en France (2013 ?...). Bien que pas très pressé de vieillir, on les attend toujours avec beaucoup d'impatience.
Pour ce qui est de Jerry Lee Lewis (dernier grand survivant de l'Epopée du Rock toujours très actif) je te conseille de rajouter à coté de ceux des Stones ses deux derniers albums (dans lesquels on retrouve, entre autre, ça et là, Mick Jagger, Keith Richard ou Ron Wood).
Et vive le Rock'N'Roll.
Très amicalement
Serge

Écrit par : Rockin'Daddy | mardi, 18 janvier 2011

Hello,
Je n'avais lu ta réponse, je t'en remercie.
Pour le bouquin que j'ai fait si tu en veux 1 exemplaire, je te l'offre volontiers.
Tu as mon mail pour échanger nos coordonnées si cela t'interresse.
Amicalement.
Philippe Meurger

Écrit par : Meurger | lundi, 20 juin 2011

fan des stones depuis 1965 Je les ai vu en 76 A NICE puis a paris aux abattoirs deux soirs desuite j habite saint jean du gard et j ai rencontre plusieurs fois charly watts qui a une ferme dans le coin il est tres sympha

Écrit par : guy faraut | dimanche, 18 mars 2012

quand ils enregistraient exile a nelcotte charly habitait deja a thoiras dans les cevennes et faisait des allees retours entre le gard et la villa nelcote je le voyais passer dans une superbe citroen maserati sm blanche mais c est ronny son secretaire qui conduisait j avais 17 ans a l epoque

Écrit par : guy faraut | dimanche, 18 mars 2012

le concert au velodrome etait geant je les ai trouvé tres en forme physiquement et musicalement par contre le groupe en premiere partie ne m a pas trop marqué je ne me rapelle meme plus le nom stereophonic?? OU UN TRUC DANC CE GENRE

Écrit par : guy faraut | dimanche, 18 mars 2012

coucou je les ai vu en 82 à Nice mais un peu trop stoned pour les apprécier au mieux mais c'était grand quand même. Avant il y avait G. Thorogood, puis un autre groupe.
Puis en 2012 je suis allé voir Mick Taylor en solo a coté de chez moi, Bergerac, je suis allé lui serrer la pince à la fin du show + autographe, et enfin 13 june 2014 fire on the stade de France Paris en espérant les revoir encore bientôt ils sont trop; Jagger est une bête de scène, il assure au possible il bouge ++ pour 70 balais.
Le concert de Paris.
Dommage on ne pouvait pas les voir sur la scène trop basse à mon avis les premiers rangs ça devait aller. Heureusement qu' il y avait les écrans géants, mais l’ambiance y était et tous les bons morceaux y sont passés.

Écrit par : vernet | vendredi, 27 juin 2014

Bonjour ,
j'ai 56 ans et je suis fan depuis toujours, vous avez vraiment fait un super travail chapeau.
Au stade de France, cette année, j'ai vraiment été surpris par la pêche qu'ils avaient à 70 balais passés.... Et dire que certains pensaient qu'ils ne dureraient pas ..... foutaise aucun groupe ne dure depuis plus de 50 ans

merci encore

Stonement

Écrit par : bohec | mercredi, 17 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.