Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 11 novembre 2009

1990, l'Urban Jungle à Paris

Paris, 22.23.23 juin...

Après la liesse que connurent les Stones à Marseille, c’est le rendez-vous avec la Capitale française qui les attend. Il est prévu 3 soirs, les 22, 23, et 25 qui comme on s’en rappelle a sans doute été rajouté à la place de Lyon !!!!

Là encore, les 3 concerts vont drainer et enflammer un immense public. Tiens, même qu’à Lyon il nous fut possible d’avoir quelques échos dans notre principal quotidien Le Progrès.

« LES STONES AU PARC, SATISFACTION »

L’auteur de la chronique du jour nous commente le passage des Stones comme on le ferait pour une rencontre de foot-ball, stade obligeant sûrement…*** Les Pierres liftées roulent sur l’or mais ils n’ont pas roulé leur public. L’entreprise Jagger a encore du jus. Au Parc des princes, pas de ballon, pas d’arbitre, pas de hooligans, juste une foule bon enfant qui découvre (pour les teen-agers) ou retrouve (pour les papis et mamies rockers) une drôle d’équipe ; le dernier match en 82 n’avait été guère concluant, mis à part la dernière demi-heure de tir-au-tubes. Mais en huit ans, on a le temps d’oublier, de se refaire un mythe, une attente et même un groupe, un bon groupe pour une tournée. Même si le capitaine-entraîneur Jagger s’est entre temps égaré en solo en seconde division.------ Deux heures du mat’ dans un pub rock des halles, devant une petite centaine d’attablés, un obscur trio de jeunots reprend Jumping jack flash entre un Lou Reed et un Who. A un moment donné, le chanteur demande à l’assistance : y’en a qui étaient au « Parc » ? Le oui est quasi général. La plupart des consommateurs vient de passer son bac ou fréquente la fac. La moyenne d’âges des Stones est 48 ans. *** BRUNOS THOMAS, LE PROGRES, 23 JUIN 1990.

medium_1990_les_stones_au_parc.gif



Le lendemain, alors qu’on n’en attendait pas autant, nous avons droit à une deuxième couche : « ET JAGGER APPARUT EN REDINGOTE VERTE… » *** Ils étaient 60 000 au parc des princes pour fêter le retour des Stones. Jubilatoire, géant ! Vingt sept ans de gloire et ça roule toujours plus fort pour les Stones. Hier au parc des princes, les cinq caillasses ont rendu fous de bonheur les 60 000 personnes (ados, curieux, parents mordus et jeunes grands-papis et mamies nostalgiques) massées. Il n’est pas jusqu’aux plus réticents (déçus par leur dernier spectacle de 82) ou au plus mal léchés (victimes du temps maussade) qui n’aient déposé les armes devant la bande à jagger.------ Chaque titre claque comme une victoire scandée par une foule chauffée à blanc. Dans cette pâmoison suprême, arrivent en triomphe les maîtres jockers « Satisfaction », « Brown sugar », « Jumping jack flash » et un feu de bicentenaire du 14 juillet ! Bref, la plus improbable exploration du temps restera la plus dingue de l’histoire du rock. ***MONIQUE PREVOST, LE PROGRES, 24 JUIN 1990.

Nous aurons droit à quelques mots sur le parc en lisant le 24 juin le dossier « LES GRANDS CONCERTS SE MEURENT » que nous avons évoqué lors de l’annulation du concert prévu à Lyon. *** Au cœur de la verdure proche de l’hippodrome d’Auteuil à Paris, la jungle de béton du parc des princes accueille, jusqu’à lundi, la multinationale Rolling Stones, pour trois concerts de cet « Urban jungle Tour » 1990, qui bat tous les records de popularité (cent cinquante mille personnes au total !). Dès les premières mesures, c’est l’évidence ; ce show sera bien meilleur que celui de 1982. le parc des princes explose d’entrée, quand les feux de Bengale jaillissent devant la scène et illuminent l’intro hyper électrique de Start me up. Le départ est fulgurant, et pendant deux heures et demie les Stones ne relâcheront jamais la pression ; *** YVON RONDU, LE PROGRES, 25 JUIN 1990.

Quant à Libération, en avant-première des concerts parisiens, titre « IT’S ONLY ROLLING STONES » « Avant hier, ils transformaient Marseille en feu de Bengale sous la pluie : quel meilleur résumé pour ce gigantesque final enter Jungle rock et Urbanité , Avant Marseille c’était les Pays-Bas, et ce week-end, Paris ». ils nous sortent un papier de plusieurs pages, pour nous présenter, nous représenter devrais-je dire, les Rolling Stones et plus particulièrement Mick Jagger dans une interview qui nous ramène à l‘enfance de Mick Jagger avec le genre de questions dignes d’un Psy : « Quelle type de musique écoutait-on chez les Jagger ?--- Etiez-vous ce qu’on appelle un enfant gâté ? --- Comment avez-vous réagi à la naissance de votre frère ?…. ». It’s pas vraiment rock n’ roll tout ça !….. M’enfin ?

medium_1990_parc_des_princes.gif

07:46 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loisirsculture, livre

Les commentaires sont fermés.