Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 14 mars 2010

1995, his-to-ri-que !

La presse : l'apothéose !!!
Stones : his-to-ri-que !


Après le feu d’artifice du final des Stones, nous avons droit à celui offert par la presse en ces lendemains de concert. En tout premier tir, celui du Midi libre : « L’apothéose des Stones » :*** Double fouille -crainte d’un attentat oblige- et canicule pour les 75 000 fans venus de France et d’Europe hier au méga-concert des Stones à Montpellier avec, en ouverture, Black Crowes et Bob Dylan. Le groupe de Mick Jagger a donné, sur une scène de 105 mètres de long, un concert en forme d’apothéose, déclanchant de gigantesques ovations pour le plus grand concert jamais organisé en France hors de Paris…. « Stones : GEANT ! », On s’y attendait, on le savait, on avait tout lu, tout entendu sur l’évènement, mais c’est égal : le concert des Stones hier soir à Montpellier a laissé bouche bée les 70 000 privilégiés qui ont réussi à pénétrer dans la cuvette de Grammont. Public, lumières, son, effets scéniques, show, énergie dépensée, et même canicule de plomb, tout a été à la démesure du plus grand groupe de rock au monde : géant ! Peut-être même faut-il parler d’évènement historique. Abusif ? Mais verra-t-on jamais un rassemblement de cette ampleur mêlant deux et même trois générations ? Quel groupe, quels musiciens pourront un jour susciter une telle ferveur ? Alors oui, nostalgie, Jurassic rock, business, tout ce que l’on veut mais à partir d’aujourd’hui, ils sont 70 000 à pouvoir dire : j’y étais !..... *** MIDI LIBRE,JEAN MARIE GAVALDA, 28 JUILLET 1995.

medium_1995_l_apotheose.gif



C’est « Un concert grandiose » nous rapporte La Dépêche du même jour *** Les Rolling Stones ont mobilisé une énorme foule, hier soir pour l’unique concert en province de leur tournée…. 70 000 fans arrivés dans l’après-midi sous un soleil de plomb. Chaud, le grand show de l’année ! …. « Voodoo lounge », l’étiquette barbare de cette énième tournée mondiale des Stones, se colle partout. Charlie Watts, simplement derrière ses fûts. Simplement et sûrement, comme toujours. « It’s only rock n’roll ». Dit Doopie, les Stones, ils reviennent quand ? *** PATRICK LOUIS, LA DEPECHE, 28 JUILLET 1995.

Quant à la Marseillaise, sans exagération typique du coin, ils affirment que c’est un concert historique qu’ont donné les Stones. Et ne reculant devant rien, ils n’hésitent pas à titrer : « UN PAS DE PLUS DANS LA LEGENDE » medium_1995_dylan.jpg***Par bonheur, le public de Montpellier aura goûté à un moment de légende unique dans cette tournée, la présence de Bob Dylan en première partie (superbe moment), et surtout son retour sur scène pour interpréter Like a rolling stone avec Mick Jagger and Co. Un délice….De Satisfaction à Start me up en passant par Jumping jack flash pour le rappel, tous les standards y seront passés (à l’exception notable de Paint it black), entrelacés avec les titres de Voodoo lounge et conduit au pas de course par un Mick Jagger époustouflant d’énergie. Le public multi générations et quasi unanimement réjoui aura même pensé à lui chanter Happy birthday pour ses 52 ans…*** OSCAR PILAR, LA MARSEILLAISE , 28 et 29 JUILLET 1995.

medium_1995_un_pas_de_plus.gif



Au Midi libre ; ils ne purent résister au plaisir de revenir sur ce concert et à remette une belle couche dans leurs colonnes du samedi 29, avec ***« Avant-hier soir à Montpellier , ce fut –vraiment- le concert du siècle », « Stones : le souffle de la légende »…. Et soudain, Dylan parut au milieu des Rolling Stones « Le bonheur et le plaisir »….Bob Dylan qu’on avait vu quelques heures plus tôt perdu sur la scène immense, ressuscitant par éclairs sous le soleil encore fixe, la magie de It’s all over now baby blue, ou la grâce provocatrice de Everybody must get stoned, Bob Dylan chantait Like a rolling stone. Jagger venait lui prêter sa voix et harmonica, Keith Richard jouait du riff avec une subite référence, Ron Wood essayait de papillonner… Et soudain, l’émotion a surgi. La vraie. Celle qui se joue des lasers et des feux d’artifice. Pour ce moment de pur bonheur et pour deux heures intense plaisir,messieurs, merci. *** JACQUES VILACEQUE, MIDI LIBRE, 29 JUILLET 1995.

medium_1995_75000_fans.gif



medium_1995_le_show.gifUn des mots de la fin nous vient de Lyon, dans les colonnes du Progrès : « MICK, Bob et 75 000 fans »….. *** Le plus grand concert payant jamais réalisé en France : 75 000 fans avant-hier à Montpellier, une affiche prestigieuse (les Blacks Crowes, Dylan et les Stones) et une jam surprise : maître Bob et les vieux cailloux pour une version à rallonge de Like a rolling stone…. « il faut remercier les Black Crowes, qui ont fait la première partie » lance Jagger à la fin de Rock and a hard place. « et aussi Bob Dylan. On va jouer un morceauqu’il a écrit pour nous » poursuit-il, rigolard, alors que Bob Dylan s’installe à coté de son ami Ron Wood. Visiblement Dylan avait prévu de s’en tenir à une participation guitaristique. Il faudra que Jagger le pousse littéralement au micro pour qu’il attaque, deux mesures trop tard, le deuxième couplet. Et les deux figures de proue du rock d’ enchaîner ensemble le refrain : « how does it feel, too be on your own, like a rolling stone… ». Après cet « évènement » le show stonien s’est poursuivi dans l’ordre habituel, pour se terminer en feu d’artifice, face à 75 000 pékins ébahis, qui ont regagné leurs contrées originelles (de Barcelone à Rome, en passant par Nice, Marseille et Bordeaux) sans même un embouteillage au sortir de Montpellier.*** THIERRY MEISSIREL, LE PROGRES, 29 JUILLET 1995.

07:36 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loisirsculture, livre

Les commentaires sont fermés.