Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 24 mai 2010

2003, European Forty Licks Tour en France,

Pas d'Olympia pour nous....

La location pour l’Olympia se fit exclusivement téléphoniquement, à l’Olympia sur un numéro spécial le 11 décembre 2002.

Malgré avoir utilisé toute la journée la touche « bis » du téléphone, c’est sur une ligne encombrée que nous accédons invariablement. Quand enfin, vers 19 H00, nous aboutissons, nous tombons sur un disque qui nous informe que la location est « sold out ! ».

C’est pourquoi nous nous présentons le mercredi 18 décembre 2002 à la FNAC de Montpellier, la location pour Marseille débutant ce jour même à 10 H00. Quelques minutes plus tard, nous avions en poche « LES » billets pour le 5 juillet.

Fort belle année 2003 qui s’annonce excellente puisqu’on sait que le mois de juillet sera entièrement Stones.

medium_2003_ecologie.gifEn février, alors qu’ils tournent aux Etats-Unis, il rajoutent une date pour donner un concert gratuit, le 6 en appui à la lutte contre la pollution, le même jour où le président G.W. Bush dénonçait le protocole de Kyoto…
*** Les Stones roulent pour l’écologie. Pour la première fois depuis 30 ans, les Rolling stones donnent un concert gratuit à Los Angeles pour doper la lutte contre le réchauffement climatique……..Mick Jagger,Keith Richard, Ron Wood et Charlie Watts n’ont pas donné de concert gratuit depuis celui de 1969 sur le circuit d’Atlamont près de San Francisco. « les RollingStones méritent une ovation pour placer l’environnement sur le devant de la scène », a déclaré le président du Centre de défense des ressources naturelles qui organise l’évènement. Ce concert s’intercale dans la tournée du 40ème anniversaire des Stones. *** MIDI LIBRE, 5 FEVRIER 2003.

En attendant juillet, le temps suit lentement son court, et comme pour nous permettre de mieux patienter, en cette fin de printemps sort un somptueux bouquin ROLLING with the STONES de Bill Wyman, livre qui lui vaut les honneurs de la presse française, notamment dans la rubrique musicographie du Midi libre. *** En roulant avec les Stones. Imités, méprisés, rejetés, adulés… Depuis plus de quarante ans, les Rolling Stones ont incarné toutes sortes de mythes et d’excès jusqu’à devenir le phénomène mondial que l’on connaît. Ils ont survécu aux aléas de la mode, traversant tous les genres et les époques avec indolence et un certain savoir faire, commercial comme musical. Certes, le groupe a tremblé sur ses bases, en perdant ses principaux piliers au fil des années. Bien sûr, les querelles intestines –entre Jagger et Richard- dignes de frasques hollywoodienne de la belle époque ont fait trembler l’édifice… Mais quarante ans après –Dieu soit loué !- ils sont toujours là et redémarrent une nouvelle tournée avec trois concerts en France, dont le 5 juillet à Marseille. Pour la circonstance, un nouveau bouquin sur le plus grand groupe de rock du monde vient de sortir et pourrait faire date. Il est signé de Bill Wyman et du musicien Richard Havers. Inspiré des archives personnelles du bassiste Bill Wyman, cet ouvrage superbe est la première biographie complète du groupe vue de l’intérieur. Plus de 3000 photographies, des affiches souvent inédites, des anecdotes jamais racontées…..Un véritable album de famille qu’on feuillette en écoutant Love in vain. *** FRANCOIS MARTIN, MIDI LIBRE, 20 JUIN 2003.

medium_2003_livre_bill.gif



Suit dans la foulée LES STONES 40 ANS DE ROCK N’ ROLL de François Jouffa et Jacques Barsamian, accompagné d’un CD de une heure et demi des blues qui ont inspiré les Stones ou qu’ils ont repris en scène ou sur disque.

medium_2003_bombe_eta.gifLe 27 juin, lors de leur passage à Madrid, on apprend qu’ils ont eu quelques frayeurs et ont annulé leur réservation de chambres d’hôtel à Bilbao, première étape de la tournée espagnole. En effet quelques heures auparavant il y avait eu un attentat à la bombe dans une ville voisine. Attentat attribué à l’ETA.

Le 29 juin, c’est le tour de Barcelone, et ce dimanche à cette occasion la dépêche du midi nous sort ses archives où l’on apprend que Brian Jones, malade, avait du passer une nuit, en 1967, dans l’hôpital d’Albi.

*** « En 1967 à Albi, j’ai soigné Brian Jones »….. Pour le jeune guitariste, le cocktail sex and drugs and rock n’roll passe mal sur la douce campagne ; il est victime d’une crise d’asthme carabinée. Passé Toulouse, ça ne s’arrange pas. En arrivant à Albi, on cherche l’hôpital. Et le 27 février, à quelques heures de son 25ème anniversaire, ce drôle de malade est admis en cardiologie…….Les souvenirs ont une précision photographique dans la mémoire du médecin * Dr Guy Séréna, aujourd’hui âgé de 80 ans : « On avait installé le jeune homme dans une chambre seule, pas grande, trois mètres sur quatre, avec une salle d’eau. Il n’était pas particulièrement sympathique, il ne parlait pas un mot de français, et communiquait d’autant moins qu’il était imprégné de diverses substances… Et il avait ses gardes du corps, deux ou trois jeunes femmes qui s’occupaient de lui, le faisaient manger, et empêchaient le monde d’approcher. »……..Deux ans après, il trouve la mort, au court d’une soirée, à Londres, « en tombant dans une piscine privée », précise Guy Séréna. *** PIERRE MATHIEU, LA DEPECHE DU DIMANCHE, 29 JUIN 2003.

medium_2003_brian_a_albi.2.gif



Les Rolling Stones retourneront en Espagne le 5 août, à Benidorme.

08:26 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : rockin'daddy

samedi, 15 mai 2010

2002, 7 mai... L'annonce du Licks World Tour 2002/2003

2002, 7 mai
L'annonce du Licks World Tour 2002/2003


Ils atterrissent à bord d’un ballon dirigeable à New York le 7 mai 2002. C’est de là qu’ils annoncent très officiellement leur tournée mondiale pour 2002/2003.

medium_2002_forty_licks_tour.gif



Au départ, 151 concerts sont prévus dans plus de 65 villes autour de la planète dont Chicago (USA), Montréal (Canada), Sydney (Australie), Tokyo, Osaka (Japon), Singapoure (Rép de.), Bengalore, Bombay (Inde), Munich, Berlin (Allemagne), Milan (Italie), Madrid, Barcelone (Espagne), Marseille, Paris (France), Stockholm (Suède), Rotterdam (Hollande), Londres (Grande Bretagne) Glasgow ( Ecosse) ou Dublin (Irlande)….. D’autres villes seront ajoutées au fur et à mesure.

Pour la France, deux villes sont choisies pour 4 concerts : Marseille, le 5 juillet au stade vélodrome ; Paris le 7 juillet à Bercy ; le 9 juillet au Stade de France et le 11 juillet à l’Olympia.

En juin 2002, on apprend en feuilletant Midi libre, qu’à l’approche de la soixantaine Mick Jagger a été anobli par la Reine d’Angleterre Elisabeth II. Et de souligner le paradoxe du couronnement d’une carrière bâtie sur les provocations à l’encontre des pouvoirs établis. Nous serions peut-être tentés de croire, qu’en fait c’est plus simplement la reconnaissance des indiscutables rentrées de devises générées par le talent mondialement reconnus des Rolling Stones. Ne doit-on pas n’y voir qu’un clin d’œil, typique de l’humour british ?....

C’est à la rentrée de septembre que nous commençons à trouver quelques filets dans les colonnes de notre presse quotidienne. Ainsi, le 6 septembre, nous apprenons que les Stones viennent d’entamer leur tournée à Boston (USA). *** Une tournée pour les 40 ans des Rolling Stones. Les Rolling Stones, qui viennent de fêter les 40 ans de leur groupe, ont entamé à Boston une tournée mondiale par un concert donné devant 15 000 amateurs de rock assez fortunés pour payer leur place entre 50 et 350 dollars. Mick Jagger, 59 ans, a ouvert le concert de mardi soir en chantant l’un des plus vieux tubes du groupe « Street fighting man ». Cette tournée sera pour les Stones l’occasion de chanter leurs classiques et quelques unes de leurs chansons les moins connues. Nullement découragés par les critiques qui avaient traité le groupe de ringard, les fans enthousiastes de mardi soir ont entonné leurs morceaux préférés avec Mick Jagger, vêtu d’un pantalon noir moulant et d’un T-shirt moulant, accompagné par le guitariste Keith Richard, 58 ans, et le batteur Charlie Watts, 61 ans. En un peu plus de deux heures, ils ont joué 22 chansons. La tournée, baptisée « LICKS » (« coup de langue »), sera l’occasion pour eux de sillonner les Etats-Unis et le Canada jusqu’à début février, avant de se rendre en Europe et dans le reste du monde.*** L’ INDEPENDANT, 6 SEPTEMBRE 2002.

Cette fois encore, la prochaine venue programmée des Stones en France amène certains hebdo pas vraiment spécialisés dans le style à se laisser aller à une page sur nos Rockers. Ainsi, Femme actuelle y va d’une petite enquête menée auprès d’autres artistes dont elle nous livre les réflexions sous le titre « Mes Stones à moi ! ». Axel Bauer ira voir ceux qui pour lui sentaient le souffre, en se souvenant : « Entre le Beatles et eux, j’étais Stones à fond. Ils incarnaient l’idéal des ados qui veulent tout faire péter. Parfois, je me dis qu’on aurait peut-être dû…. ». Françoise Hardy l’avoue : « Mick Jagger, mon idéal féminin », ce qui nous rappelle cette fameuse photo où elle est prise au coté de Mick dans les sixties. Nöel Gallagher, guitariste d’Oasis, (ne pas confondre avec l’immense Rory Gallagher), estime pour sa part qu’ils n’on fait qu’un bon album Let it bleed….Jean Louis Aubert, plus modeste raconte qu’il faisait la manche en 75 en chantant leur chanson, qu’il assuma difficilement (pour cause d’ennuis techniques) leur première partie de 82 à Auteuil, et confesse que faire leur lever de rideau, c’est dur !. quand à Britney Spears, elle est ravie d’avoir repris Satisfaction contre la volonté de sa maison de disques….D’après le reportage de FEMME ACTUELLE, 7 OCTOBRE 2002.

medium_2003_mes_stones.gif



Quelques jours plus tard, Midi libre dans sa rubrique musicale nous annonce la sortie de la compilation des Stones « FORTY LICKS ». *** Les Stones prennent des rides pas leur musique. Le double CD Forty Licks compile quarante ans de carrière et n’oublie guère de tubes, 36 en tout. Les incontournables du début de carrière s’enchaînent sur le premier Start me up (1981), Brown sugar (1971), puis Don’t stop – l’inédit 2002 certainement le plus stonien des quatre présents sur la compil – défilent en mode « lecture aléatoire » sur le second. Moins sexy que Sticky fingers et sa mythique pochette à braguette, mais beaucoup plus marketing. Un beau cadeau de noël en quelque sorte dès le mois d’octobre. *** MIDI LIBRE, 10 OCTOBRE 2002.

A l’occasion de cette sortie, toutes Les FNAC de France présentent en novembre les vingt deux premiers albums remasterisés dans un format révolutionnaire : le super Audio compact disque (SACD).

medium_2002_forty_album.gif




Et comme cadeau supplémentaire, en cette fin d’année, en plus du magnifique coffret Forty Licks, sort un très beau livre : THE ROLLING STONES, Une vie sur la route de Jools Holland et Dora Loewenstein .

medium_sur_la_route.gif



medium_2002_stones_simpson.gifInattendu, les Rolling Stones qui entrent dans la célèbre bande dessinée les Simpson ! c’est le fils de Mick Jagger, Gabriel âgé de 6 ans, grand fan des Simpson qui aurait poussé son Rolling Stones de Père a accepté la proposition de Matt Groening, le créateur du dessin animé, d’apparaître dans un épisode exceptionnel avant la fin de l’année. *** En attendant de découvrir cet épisode, ne manquez pas le passage en chair et en os des Stones en juillet prochain à Paris. *** NATHALIE CHUC…TV MAGAZIME, 17 NOVEMBRE 2002.

Et pour bien finir l’année, juste avant Noël, le Midi libre consacre un petit encart au démarrage de la tournée européenne. C’est donc confirmé pour nous, pour 2003. *** Les Rolling Stones (pierres qui roulent en anglais) commenceront leur nouvelle tournée européenne le 4 juin à Munich. Mick Jagger et ses acolytes donneront trois concerts, à Paris : le 7 juillet à Bercy (15000 places), le 9 au Stade de France (60 000) et le 11 à l’Olympia (2 000). *** MIDI LIBRE, 3 DECEMBRE 2002.

Il avait oublié Marseille, pour le 5 juillet !

ROLLING STONES LICKS WORLD TOUR 2002/03 ! Comment se présente cette nouvelle tournée ? Un document France 2.fr nous la présente : *** Entamée le 5 septembre à Boston, la nouvelle tournée des Rolling stones passe par la France cet été. Le groupe se produira le 5 juillet au stade vélodrome de Marseille, puis dans trois salles différentes de la capitale entre le 7 et le 11 juillet. Ils seront à POB Bercy (capacité : 15 000 places), le 9 juillet au stade de France (60 000places) et le 11 juillet à l’Olympia (2 000 places). Pour ce « Licks World tour » (« Le tour du monde des Coups de langues »), censé marquer leur quarante ans de bons et loyaux services rendus au rock’ n’ roll, Mick Jagger et les siens ont donc choisi de casser la routine en brûlant les planches de salles de capacités diverses, et en s’autorisant pour la première fois depuis longtemps de petites scènes intimistes entre deux arènes « parce qu’on en a marre de jouer devant des poupées gonflables » selon keith Richard.

medium_2003_affiche_forty.gif


Alors que leurs dernières tournées les avaient parfois transformés en marionnettes auto-parodiques et lointaines, leurs shows se réduisant à un juke-box trop bien rôdé, la stratégie « Lick World Tour » leur permet de proposer un répertoire fluctuant et de gagner en liberté et en spontanéité. A cet effet, le groupe a répété 150 chansons, mêlant classiques et compositions méconnues. Et même si de l’aveu de Mick Jagger, ils tournent avec 70 titres, sachant qu’ils en jouent une vingtaine en deux heures, la marge de manœuvre reste très large et les surprises les plus folles possibles à chaque concert – un set entièrement consacré à l’album Beggar’s Banquet par exemple ? – Sans aller jusque là, les échos de la tournée américaine laissent entendre que plus la salle est petite, plus les titres joués sont obscurs et plus le groupe, souvent réduit à six musiciens, offre une occasion rare de percevoir son alchimie interne à l’œuvre. Déjà une immense bénédiction pour les fans. *** France 2.fr, SPONSOR OFFICIEL 2003.
medium_logo_fin_de_page.21.jpg

08:39 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rockin'daddy