Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 08 avril 2010

1998, En attendant le 25 juillet à Paris...

En attendant le 25 juillet à Paris...
L'unique concert,


Concernant l’unique concert français du 25 juillet, à Paris, au Stade de France, dès lors que la date est définitivement confirmée, on peut trouver ça et là maints articles annonçant la cérémonie tant attendue.

Même qu’on peut gagner des places, notamment avec Télé loisirs dans lequel ils ne se refusent aucun superlatif. *** « LES ROLLING STONES. Quinquagénaires et bêtes de scène ! ». Plus de 30 ans après leurs débuts, les Stones n’ont rien perdu de leur dynamisme…. « Les dinosaures du rock, les papis font de la résistance »…Après trente trois ans de carrière, les Rolling Stones laissent dire et sourient encore malicieusement. On les dit vieux, croulants, pré-retraités ? qu’à cela ne tienne.. A peine le temps pour Mick Jagger d’embrasser son nouveau et sixième enfant que les voila repartis, afin de nous prouver le contraire, dans une tournée mondiale débutée en septembre 97……Ainsi il n’y aura pas, comme cela avait été annoncé, de concert à Marseille le 22 juillet et ce n’est qu’un seul soir finalement, le 25 juillet, qu’ils se produiront au stade de France. *** VERONICK DOKAN,TELELOISIRS, 28 JUIN 1998.

medium_1998_quinqua.gif



Pour les Lyonnais, privés de Stones, dans Le Progrès, se faisant ambassadeur des fans déçus, ils consacrent une pleine pages « Les Stones enfin en France » et ils rappellent les heures de gloires de l’épopée lyonnaise des Stones où ils vinrent en ---1966 *** Les Rolling Stones se produisent le 31 mars 1966. la veille, lors du concert de Marseille, Mick Jagger a pris une chaise sur la tête. Blessé à l’œil droit, il arbore de superbes lunettes de soleil ? cependant « les jeunes Lyonnais confirment leur sagesse, ils n’ont cassé que leurs cordes vocales. *** ---1970 *** Ce n’est pas parce que nous étions à Gerland que la voix, les attitudes de Jagger (un chat sauvage apprivoisé ?) faisaient penser à la faune déhanchée et brutale des banlieues. L’article est titré : « Les Rolling Stones : une musique de zone » *** ---1976 *** Le 9 juin 1976, on joue à guichet fermé. « Les Stones, c’est presque du classique »…La grande majorité de ces spectateurs étaient très jeunes….Et ces jeunes-là ne les écoutent certainement pas comme les jeunes il y a dix ans. C’est la preuve que les Rolling Stones ont bien su vieillir.*** ---1982 *** 16 juin 1982, devant 50 000 fans, Mick Jagger « tient » les Stones à bout de bras. Il est en effet le seul à donner l’illusion de retrouver la scène avec plaisir et à dégager de l’énergie. *** --- 1998 *** Ce devait être la « semaine Stones » … le concert d’hier soir a été annulé. Tout comme celui de Lyon du 5 juin. Pas de chance non plus pour ceux qui, voulant voir coûte que coûte au moins une fois dans leur vie Mick Jagger et Keith Richard sur scène, se sont rabattus sur le Stade de France. Le show de samedi est complet depuis bien longtemps et ils ne s’y donneront pas en spectacle dimanche. *** LE PROGRES, 23 JUILLET 1998.

medium_1998_lyon_decu.gif



Et comme pour consoler les fans amers, ils livrent quelques bonnes impressions sur le concert de Barcelone du 20 juillet dernier. *** Si les Lyonnais et les Marseillais n’ont pas eu de show, si les Parisiens doivent se contenter d’une unique soirée, le « Bridges to Babylone tour » des Rolling Stones poursuit néanmoins son périple européen. Avant le concert de samedi au Stade de France, le groupe jouait « le retour des éclopés », lundi soir, à Barcelone….La première partie s’articule autour de nouvelles chansons, remarquablement interprétées. Il y avait longtemps que le groupe n’avait pas aussi bien défendu ses plus récentes compositions.. Quelques classiques se glissent cependant dans le set, It’s only rock n’roll, Let’s spend the night together, Paint it black. Après la présentation des musiciens, Keith Richard chante deux morceaux. Sur le premier, il est soutenu aux chœurs par la fille de Ron Wood, sous l’œil attendri de toute l’équipe…La dernière partie du spectacle enfile les incontournables du répertoire stonien, sous une débauche d’effets divers. Une pluie de confettis s’abat sur le public pendant Jumpin’ jack flash, un feu d’artifice salue Brown sugar…. Le stadio olympico va vite retrouver la sérénité et la moiteur catalane. Le cirque stonien va quitter la ville, direction Paris, une ville que Jagger et Richard connaissent bien pour l’avoir habitée. Tous deux disposent d’un très chic pied-à-terre. *** THIERRY MEISSIREL, LE PROGRES, 23 JULLET 1998.

S’agissant de mick Jagger, Paris Match n’hésite pas à nous le présenter comme « une légende taillée dans le rock ».*** Il aura 55 ans ce 26 juillet, le lendemain du mégaconcert des Stones au stade de France. Jagger est l’emblème du groupe de tous les records : un contrat de 250 millions avec Virgin, trente six ans de longévité et une séduction inoxydable….*** Le chroniqueur lui fait remarquer qu’ils occupent le terrain depuis plus de trente ans et lorsqu’il lui demande si il pense que ce sont les mêmes fans qui le suivent toujours, Mick Jagger s’explique : *** « Beaucoup nous ont lâché en route. Dans le groupe, nous avons tous quand même dépassé la cinquantaine ! Depuis trois ans, on a remarqué un nouveau public, jeune. Quand je regarde les premiers rangs, je me demande si ce sont les parents qui ont amené leurs mômes ou l’inverse ? ». *** D’Après DOUGIE GORDON, PARIS MATCH, JUILLET 1998.

Ailleurs, ce sont des interrogations sur la nécessité de produire un nouvel album, ou d’entreprendre la énième tournée mondiale, à leurs âges ! c’est pourquoi on peut lire : « Pourquoi roulent les Stones ? » *** « Parce-ce que c’est notre job » dit Mick, et Keith d’appuyer : « On est des objets voyageurs. S’arrêter, ce serait sauter d’un train en marche… D’abord on se ferait très mal,ensuite, en voyant les wagons disparaître à l’horizon, on se demanderait toujours jusqu’où on serait allés si on était restés dedans ».*** D’Après FRANCOIS CARDINALI, CABLES SATELLITES 1998.

medium_1998_nrj.gif



Tiens, cette fois, ce n’est pas coutume, on parle de Charlie Watts… Un article lui est complètement destiné. Ils nous révèlent que Charlie « n’a jamais aimé le rock ». Le papy des Stones, comme ils le surnomment, aime surtout le jazz, mais ça, on le sait depuis longtemps, même qu’il joue avec son Band quand il n’est plus un Stone « en tournée ». Il adore aussi être en pantoufle, mais n’est-ce pas des goûts de son âge continuent-ils ! Cependant Charlie Watts admet que pour rien au monde il abandonnerait son job au sein du groupe le plus célèbre du monde, et nous, comment imaginer ne plus avoir le plaisir de lui faire ces incroyables standing ovations lorsqu’ils viennent nous saluer, le show terminé. *** Quand à la fin des concerts de la tournée mégalo « Bridges to Babylon », le petit homme parcheminé est invité à quitter son imposant paravent de tambours et de cymbales pour récolter sa part d’applaudissements, le doute n’est plus permis : les Rolling Stones sont toujours grands et Charlie est leur plus fidèles prophète.*** Et s’agissant de l’argent, de la retraite ? *** « La retraite est inconcevable. Je ressens toujours la même excitation à l’idée de jouer sur ces scènes ridiculement grandes, moi amoureux des clubs enfumés. L’argent ? Certes, nos « danseuses »-- comme mon quintet de jazz – sont à ce prix. Mais ça ne suffit pas. Chacun de nous est à l’abri pour plusieurs vies. D’aucuns nous suspectent de cynisme. S’ils nous voyaient en coulisse, dévorés par le trac… Le plus grand groupe de rock du monde ? je pense sincèrement que nous le sommes encore . Cela dit, je ne connais pas les autres ». *** D’Après BERTRAND ROCHER, VSD, JUILLET 1998.

medium_1998_charlie.gif



La veille du concert au Stade de France, MCM , pour ceux qui n’iront pas les voir leur consacre toute une spéciale toute la journée du 24 juillet.
Pour annoncer cet évènement Télé câbles satellites ouvre sa page avec « Les Stones se rebiffent », avec un Keith Richard « réparé » et un Mick Jagger rétabli d’une laryngite, les Rolling Stones reviennent ! *** Certains appellent ça la folie des grandeurs. D’autres évoquent les « meilleurs vieux Rolling Stones ». Mick Jagger, Keith Richard, Ron Wood et l’impeccable Charlie Watts s’offrent des tours du monde comme d’autres une baguette de pain.

medium_1998_mcm.jpg



*** Et de nous dévoiler les rumeurs, de gens « bien informés », qui expliqueraient les raisons de toutes les annulations : l’accident de Keith quand il voulut rattraper un livre, la laryngite de mick, ou encore pire, que les Stones sont trop vieux, que musicalement ils n’inventent plus rien, et bien sûr qu’ils ne sont sur scène que pour le fric, la totale…. Ils Concluent, pour balayer ces médisances, en rappelant quand même que leur dernier album est très certainement l’un de leur meilleur et que , si aujourd’hui, pour certains, aimer les Rolling Stones n’est pas musicalement correct, tant de musiciens feraient tout pour écrire au moins une fois dans leur vie un titre comme Anybody seen my baby extrait de cet album Bridges to Babylon (300 000 exemplaires vendus en France). Rendez-vous est finalement pris pour le seul passage en France ce 25 juillet. ***Le Stade de France a été reconfiguré pour accueillir 85 000 spectateurs. C’est ainsi… aujourd’hui, il est de bon ton de faire la fine bouche quand on évoque les Rolling Stones. Mais nombreux sont ces « penseurs et théoriciens » de la musique prêts à tout pour assister à un concert des stones : qu’ils se rassurent, nos « Pierre qui roulent » ont promis d’être encore là à soixante dix ans. Et elles n’en ont pas encore soixante !*** SERGE BRESSAN, TELECABLES 18,24 JUILLET 1998.

A propos de la tournée des Rolling Stones, dans Marianne ils profitent de l’occasion pour revenir le temps de quelques lignes sur ce qu’ils appellent « LE JURASSIC PARK DU ROCK N’ ROLL » . Un long tour nostalgique sur le passé avec l’évocation de grands moments ou se retrouvent pêle-mêle, les Beatles, les Who, Bob Seger, Supertramp…. Les années 80 bousculées par le Punk, une longue traversée du désert pour ces grands groupes des sixties…
Et années 90, les rockers qui retrouvent une nouvelle jeunesse, mais qu’il semblerait qu’il vaut mieux les écouter sur disque que les voir sur scène… analyse qui ne s’appliquerait pas aux Stones ; le Punk est mort, les Pierres roulent toujours.

medium_1998_jurrasic_park.gif



…*** Les Rolling Stones en concert, ce n’est plus seulement de la musique. Ce n’est plus, non plus, de la simple nostalgie. C’est un fait de société, un Mondial à part, quelque chose qui fait date. Contrairement aux Beatles, qui ont très vite arrêté leurs concerts, les Stones, telle une machine qui s’emballe, fêtent en gros, leurs 35 ans de scène. Il n’est pas important d’aller les voir : ce qui compte, c’est de les savoir là. En un sens ils rassurent. Les Stones, sans jamais renier leur rythm’n blues ni leur rock n’roll – même si la grande époque de Sticky fingers est loin --, assurent cette espèce de constance, presque réactionnaire qui, à l’instar du Pape ou de l’académie française, incarne une institution. Ce qui serait étonnant, c’est qu’ils prennent leur retraite. Ils sont les derniers. *** YANN MOIX, MARIANNE 20 AU 26 JUILLET 1998.

07:23 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loisirsculture, livre

samedi, 03 avril 2010

1998... La Poisse !

1998... Catastrophique !!!
Lyon, Marseille... Annulations en série !


.... Année 1998 qui va devenir une vraie année catastrophe, où vont se succéder le chaud et le froid, avec la victoire du froid, année où nos nerfs vont être mis à dure épreuve à s’interroger si on pourra enfin espérer aller les voir quelque part ! De plus, n’oublions pas que nous sommes en pleine coupe du monde de football qui se joue dans les stades rénovés et agrandis ainsi qu’au stade de France terminé pour la circonstance. De prime abord, les Rolling Stones sont prévus dans les 3 premières villes de France que sont Paris, Lyon et Marseille.

medium_1998_billets_chassieu.jpgA Lyon ils sont annoncés pour le 5 juin, mais ce ne sera pas au stade de Gerland, mais à Eurexpo, dans la banlieue Est. Pour Marseille, cela se passera une nouvelle fois au stade vélodrome ; le 22 juillet. Quant à Paris, les Rolling Stones inaugureront les concerts de rock au stade de France avec deux jours, les 25 et 26 juillet.

Nous avons donc, dès le début de la location (le 3 mars à la FNAC PARIS), fait l’acquisition des 2 précieux billets d’entrée pour le 5 juin à Lyon (de surcroît, c’est un vendredi). Pour mon anniversaire, comme sublime cadeau m’est offert un billet qui va me permettre d’aller une seconde fois les voir à Marseille le 22 juillet.

Mais voilà que début mai nous tombe sur la tête une nouvelle à laquelle personne ne pouvait s’attendre. La première alerte nous est livrée avec ce petit filet : *** « CHUTE FATALE ». Les Rolling Stones ont dû retarder le coup d’envoi de leur nouvelle tournée en Europe. Cause de ce changement : le guitariste du groupe, Keith Richard, aurait fait une chute dans sa maison du Connecticut. Cherchant à saisir un livre sur l’une des plus hautes étagères de sa bibliothèque, le musicien a perdu l’équilibre en montant sur une chaise. Dans sa chute, l’artiste se serait blessé à la poitrine et aux côtes. Le conditionnel reste évidemment de mise ! *** …NON IDENTIFIE, MAI 1998.

medium_keith_dessin_soum.jpg


Keith sous le crayon de "Soumie"

Un peu plus tard, c’est un journal à sensations qui prend le relais de l’information avec un titre moqueur « Les Rockers ont la poisse », allant même jusqu’à prédire la déroute de la tournée, avec entre autres causes des crises financières qui auraient eu lieu, et les obligeant à annuler leur visite en Asie du sud-est ? *** Crise financière, ennuis de santé et problèmes fiscaux ont obligé les vétérans à battre en retraite…. Depuis quelques jours, les Pierres qui roulent ramassent tuile sur tuile. Et, du coup, les dates de leur tournée mondiale sont en train de fondre comme neige au soleil… En avril dernier, la crise financière en Asie du sud-est les obligeait à annuler plusieurs concerts prévus pour septembre, dont deux à Hong Kong. Courant mai, nouveau coup du sort : le guitariste Keith Richard tombait d’une échelle en essayant d’attraper un livre dans sa bibliothèque. Bilan : une côte cassée et trois semaines d’immobilisation…..Il y a quelques jours, on apprenait que leur venue en France serait des plus brèves. Les concerts programmés le 5 juin à Lyon, le 22 juillet à Marseille et le 26 juillet au stade de France ont été purement et simplement annulés… 1998 ne restera donc pas un bon cru dans la longue histoire des Stones. Mick Jagger a beau être solide comme un rock, il ne peut pas toujours donner satisfaction ! *** EMMANUEL LATESTE , VOICI/21 ,1998.

medium_1998_les_rockers_ont_la_poisse.gif



C’est un peu une habitude désormais, et c’est donc dans le Progrès que l’on guette les dernières infos. L’attente d’une confirmation incertaine arrive presque à termes ce 27 mai, à la lecture de : *** « Concert des Stones à Lyon : verdict aujourd’hui. »….Les Rolling Stones devraient annoncer aujourd’hui la liste des concerts annulés ou reportés suite à la blessure de Keith Richard….Sale temps pour les fans des Stones. C’est aujourd’hui que l’on saura si le concert de Lyon aura bien lieu. Mais les chances sont bien minces….En réalité, la blessure de Keith Richard (deux côtes cassées) apparaît suffisamment grave pour que les concerts du mois de juin soient annulés ou reportés, comme l’ont été ceux du mois de mai…. Mais on peut assurer qu’il n’y a plus d’une chance sur dix que le groupe de Mick Jagger et de Keith Richard joue à Eurexpo….Un report de date à Lyon, en juillet, août ou septembre est très improbable.*** YVON RONDU, LE PROGRES, 27 MAI 1998.

Et comme on le craignait, le froid l’emporte avec la sentence : « Rolling Stones à Lyon : concert annulé ». *** Cette fois c’est sûr ; le concert des Stones prévu le 5 juin n’aura pas lieu…..Le guitariste est tombé d’une échelle dans la bibliothèque de sa maison du Connecticut, et les médecins viennent de lui demander de renoncer la route des tournées avant une quinzaine de jours encore….Mais Lyon n’aura pas les Stones. Tout report est impossible, coupe du monde de foot et disponibilité des infrastructures obligent. Reste aux Lyonnais la possibilité d’aller écouter le groupe anglais à Marseille (22 juillet) ou à Paris (25 et 26 juillet). ***LE PROGRES, 29 MAI 1998.

medium_1998_lyon.gif



Malheureusement, la suite ne fut guère plus satisfaisante, car après Lyon, le concert de Marseille fut lui aussi annulé, et il ne fut maintenu qu’une seule date au Stade de France, le 25 juillet…

medium_1998_affiche_marseille.jpg



Malgré toutes ces péripéties la tournée européenne débuta enfin, et quand même, le 12 juin en Allemagne, à Nuremberg devant 80000 spectateurs. *** « Les Rolling Stones en tournée ». Les Rolling Stones ont entamé samedi leur tournée européenne « BRIDGES TO BABYLON TOUR »…..Cette tournée européenne qui a commencé au plan mondial en septembre 1997 à Chicago, trois ans après « VOODOO LOUNGE TOUR » , durera jusqu’en septembre etcompte une quarantaine de concerts, dont dix en Allemagne……Outre l’Allemagne et l’Italie, BRIDGES TO BABYLON TOUR » amènera le groupe également en Espagne, France, Pays Bas, Danemark, suède, Suisse, Autriche et Grande Bretagne.*** L’ INDEPENDANT, 15 JUIN 1998.

Pour nous, billets retournés à la FNAC et dûment remboursés, pour cette fois, les Rolling Stones c’était fini. Travail et budget cumulés rendaient l’éventuelle montée à Paris impossible.

Autant dire que ce n’était pas la joie !

06:32 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loisirsculture, livre