Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 01 avril 2010

1996, vieux les Rolling Stones ?...

Les Stones seraient-ils vieux ?

VOODOO LOUNGE terminée, c’est le retour au calme sur la planète Terre, avec l’idée que ce sera la dernière tournée, au regard de leurs âges respectifs, les Rolling Stones se sont une fois de plus retirés, chacun dans ses pénates.

medium_1996_r_f.jpg



Dès lors, le temps va s’écouler tranquillement sans qu’ici où là un scoop les concernant ne vienne perturber notre vie redevenue paisible.
Ils semblent que désormais, entre deux tournées ils retournent à une existence quasi classique, comme tout un chacun, qui comme vous et moi assurent leur train-train familial quotidien. Ce qui amène certain à se questionner sur le vieillissement des Stones. N’ont-ils pas pris un coup de vieux !

Ainsi en cette fin d’année 1996, très calme dans la maison Rolling Stones, quelques lignes sur le sujet : *** Les Stones seraient-ils vieux ? Auraient-ils amassé tant de mousse que, désormais, il leur serait devenu bien difficile de rouler ? Faut-il se désintéresser d’un groupe de rock, dès lors qu’il ne représente plus l’anti-culture ? Ce sont autant de questions qui paraissent futiles, lorsqu’on se rend à un concert des Rolling Stones. De plus, si Jagger n’a jamais vraiment été un rocker, Keith Richard, en dépit de l’âge, est resté cet adolescent farouche, qui n’hésite pas à se servir de ses poings, quand le besoin s’en fait sentir. Le rock n’roll n’est pas une question d’âge. Il suffit, pour s’en convaincre, de se mêler à la foule des spectateurs qui continuent par dizaines de milliers, de se déplacer pour aller voir les vioques. Trois générations, réunies autour d’un seul et même feeling, le rock n’roll. Il en passera encore, de l’eau sous les ponts, avant qu’on oublie ceux-là mêmes qui se faisaient molester, à l’entrée des clubs, alors que toute l’Angleterre n’en avait que pour le Mersey beat. *** H.K LAHAN, GUITAR COLLECTOR’S, JANVIER 1997.

Durant cette période, nous pouvons enfin acquérir, soit en CD , soit en vidéo, le spectacle du Rolling Stones Circus, qui sort le 14 octobre 1996. rappelez-vous du fameux show télévisé de décembre 1968, compromis entre rock et cirque durant lequel nous pouvons retrouver Brian Jones dans une de ses dernières apparitions comme Stones, et de nombreux invités qui comptent Jethro Tull, Marianne Faithfull, The Who, John Lennon et Eric Clapton.

Et puis, en pleine période de congés, l’ INCROYABLE,

A peine moins de deux ans plus tard, l’annonce d’une nouvelle tournée qui devra avoir lieu courant 1997 en Amérique.*** le lundi 18 août 1997 au soir, les Rolling Stones – Keith Richard, Charlie Watts et Ron Wood avec Mick Jagger au volant d’une Cadillac rouge décapotable de 1955- donnent une conférence de presse sous le pont de Brooklyn (la circulation ayant été suspendue), le dos tourné vers les grattes ciels de Manattan, afin de fournir à deux ou trois cent journalistes tous les détails possibles sue leur prochaine tournée intitulée « BRIDGES TO BABYLON », dont le coup d’envoi doit avoir lieu au Soldier Field à Chicago en septembre . cet évènement est retransmis à la télévision et via internet. En arrivant, Mick se moque gentiment de la presse en déclarant qu’il a toujours voulu écrire des articles, et débute lui-même les questions par : « J’ai une question à poser : ‘’ Est-ce qu’il s’agit de votre dernière tournée ? ‘’ » Et Keith de lui répondre : « Oui, et les cinq prochaines aussi… » *** D’Après FRANCOIS JOUFFA 40 ANS DE ROCK N ROLL .

*** « Les Stones toujours sur le pont. ». Lundi à New York, les quatre quinquagénaires ont orchestré une méga conférence de presse. Au menu : nouvel album et tournée mondiale. *** nous confirme Libération du 20 août, qui à son tour nous commente la conférence de New York annonçant la nouvelle tournée mondiale. La partie américaine devrait compter une quarantaine d’escales du 23septembre au 12 octobre. Elle se poursuivra en 1998 au Mexique, en Amérique du sud, en Asie et en Europe, Mick Jagger n’ayant pas oublier de préciser « qu’ils iront aussi en France ». C’est donc au cours de cette conférence qu’est faite l’annonce de la prochaine sortie, pour le 30 septembre, du nouvel album BRIDGES TO BABYLON .

Puis VSD nous gratifie de « Les papys font le pont ».*** Les « Pierres qui roulent » amassant toujours une lucrative mousse, le monde va avoir droit aux nouveaux articles des plus redoutables capitalistes de l’histoire du rock n’roll…..Très détendus, les vieux grigous ont tordu le cou aux rumeurs qui les disaient à couteaux tirés. Désespérant rituel : Mick et Keith s’étripent en studio, affolent les promoteurs de la tournée avant de se rabibocher sous les sunlights. Roulez vieilles pierres : le monde est Stones ! *** VSD, AOUT 1997.

medium_1996_sur_le_pont.gif



Pour Rock et Folk quand ils présentent l’album BRIDGES TO BABYLON, « c’est l’éternel retour » des Rolling Stones. Mais comme nous, ils n’attendaient pas une manifestation de leur part si peu de temps après la fin de leur dernière tournée mondiale de 1994-1995. *** Tout le monde est surpris, les fans, la maison de disques. Personne n’attendait leur retour aussi rapidement. *** PHILIPPE MANŒUVRE, ROCK ET FOLK, OCTOBRE 1997.

medium_1996_l_eternel_retour.gif



En attendant la nouvelle année qui devrait voir débarquer leurs majestés dans notre pays, à Paris ? à Marseille ? à Lyon, à Montpellier ?... Quelques lignes trouvées dans Rock et Folk(au lendemain du premier concert américain du 23 septembre, à Chicago) qui vont attiser notre convoitise .*** Les Stones sont en piste, grands survivants dans ce milieu pas spécialement réputé pour faire des cadeaux aux naïfs. Ils reviennent meilleurs que pour les tournées STEEL WHEELS et VOODOO LOUNGE. Meilleurs parce que sanguinaires, méchants, chabraques,vicieux. Rolling silex comme ils auraient toujours dû être depuis qu’on se souvient avoir une mémoire. *** PHILIPPE MANŒUVRE, ROCK ET FOLK NOVEMBRE 1997.

medium_1998_les_dieux.jpg

dimanche, 14 mars 2010

1995, his-to-ri-que !

La presse : l'apothéose !!!
Stones : his-to-ri-que !


Après le feu d’artifice du final des Stones, nous avons droit à celui offert par la presse en ces lendemains de concert. En tout premier tir, celui du Midi libre : « L’apothéose des Stones » :*** Double fouille -crainte d’un attentat oblige- et canicule pour les 75 000 fans venus de France et d’Europe hier au méga-concert des Stones à Montpellier avec, en ouverture, Black Crowes et Bob Dylan. Le groupe de Mick Jagger a donné, sur une scène de 105 mètres de long, un concert en forme d’apothéose, déclanchant de gigantesques ovations pour le plus grand concert jamais organisé en France hors de Paris…. « Stones : GEANT ! », On s’y attendait, on le savait, on avait tout lu, tout entendu sur l’évènement, mais c’est égal : le concert des Stones hier soir à Montpellier a laissé bouche bée les 70 000 privilégiés qui ont réussi à pénétrer dans la cuvette de Grammont. Public, lumières, son, effets scéniques, show, énergie dépensée, et même canicule de plomb, tout a été à la démesure du plus grand groupe de rock au monde : géant ! Peut-être même faut-il parler d’évènement historique. Abusif ? Mais verra-t-on jamais un rassemblement de cette ampleur mêlant deux et même trois générations ? Quel groupe, quels musiciens pourront un jour susciter une telle ferveur ? Alors oui, nostalgie, Jurassic rock, business, tout ce que l’on veut mais à partir d’aujourd’hui, ils sont 70 000 à pouvoir dire : j’y étais !..... *** MIDI LIBRE,JEAN MARIE GAVALDA, 28 JUILLET 1995.

medium_1995_l_apotheose.gif



C’est « Un concert grandiose » nous rapporte La Dépêche du même jour *** Les Rolling Stones ont mobilisé une énorme foule, hier soir pour l’unique concert en province de leur tournée…. 70 000 fans arrivés dans l’après-midi sous un soleil de plomb. Chaud, le grand show de l’année ! …. « Voodoo lounge », l’étiquette barbare de cette énième tournée mondiale des Stones, se colle partout. Charlie Watts, simplement derrière ses fûts. Simplement et sûrement, comme toujours. « It’s only rock n’roll ». Dit Doopie, les Stones, ils reviennent quand ? *** PATRICK LOUIS, LA DEPECHE, 28 JUILLET 1995.

Quant à la Marseillaise, sans exagération typique du coin, ils affirment que c’est un concert historique qu’ont donné les Stones. Et ne reculant devant rien, ils n’hésitent pas à titrer : « UN PAS DE PLUS DANS LA LEGENDE » medium_1995_dylan.jpg***Par bonheur, le public de Montpellier aura goûté à un moment de légende unique dans cette tournée, la présence de Bob Dylan en première partie (superbe moment), et surtout son retour sur scène pour interpréter Like a rolling stone avec Mick Jagger and Co. Un délice….De Satisfaction à Start me up en passant par Jumping jack flash pour le rappel, tous les standards y seront passés (à l’exception notable de Paint it black), entrelacés avec les titres de Voodoo lounge et conduit au pas de course par un Mick Jagger époustouflant d’énergie. Le public multi générations et quasi unanimement réjoui aura même pensé à lui chanter Happy birthday pour ses 52 ans…*** OSCAR PILAR, LA MARSEILLAISE , 28 et 29 JUILLET 1995.

medium_1995_un_pas_de_plus.gif



Au Midi libre ; ils ne purent résister au plaisir de revenir sur ce concert et à remette une belle couche dans leurs colonnes du samedi 29, avec ***« Avant-hier soir à Montpellier , ce fut –vraiment- le concert du siècle », « Stones : le souffle de la légende »…. Et soudain, Dylan parut au milieu des Rolling Stones « Le bonheur et le plaisir »….Bob Dylan qu’on avait vu quelques heures plus tôt perdu sur la scène immense, ressuscitant par éclairs sous le soleil encore fixe, la magie de It’s all over now baby blue, ou la grâce provocatrice de Everybody must get stoned, Bob Dylan chantait Like a rolling stone. Jagger venait lui prêter sa voix et harmonica, Keith Richard jouait du riff avec une subite référence, Ron Wood essayait de papillonner… Et soudain, l’émotion a surgi. La vraie. Celle qui se joue des lasers et des feux d’artifice. Pour ce moment de pur bonheur et pour deux heures intense plaisir,messieurs, merci. *** JACQUES VILACEQUE, MIDI LIBRE, 29 JUILLET 1995.

medium_1995_75000_fans.gif



medium_1995_le_show.gifUn des mots de la fin nous vient de Lyon, dans les colonnes du Progrès : « MICK, Bob et 75 000 fans »….. *** Le plus grand concert payant jamais réalisé en France : 75 000 fans avant-hier à Montpellier, une affiche prestigieuse (les Blacks Crowes, Dylan et les Stones) et une jam surprise : maître Bob et les vieux cailloux pour une version à rallonge de Like a rolling stone…. « il faut remercier les Black Crowes, qui ont fait la première partie » lance Jagger à la fin de Rock and a hard place. « et aussi Bob Dylan. On va jouer un morceauqu’il a écrit pour nous » poursuit-il, rigolard, alors que Bob Dylan s’installe à coté de son ami Ron Wood. Visiblement Dylan avait prévu de s’en tenir à une participation guitaristique. Il faudra que Jagger le pousse littéralement au micro pour qu’il attaque, deux mesures trop tard, le deuxième couplet. Et les deux figures de proue du rock d’ enchaîner ensemble le refrain : « how does it feel, too be on your own, like a rolling stone… ». Après cet « évènement » le show stonien s’est poursuivi dans l’ordre habituel, pour se terminer en feu d’artifice, face à 75 000 pékins ébahis, qui ont regagné leurs contrées originelles (de Barcelone à Rome, en passant par Nice, Marseille et Bordeaux) sans même un embouteillage au sortir de Montpellier.*** THIERRY MEISSIREL, LE PROGRES, 29 JUILLET 1995.

07:36 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loisirsculture, livre